, La Bouquinerie de L'Argonne
La Bouquinerie de l'Argonne
  Accueil    La bouquinerie    Mes coups de coeur    Rééditions   Recherche ou commande    Nouveautés  
  Les Expositions    Articles de presse    Hans en Argonne    Découvrir l'Argonne    Liens utiles    Contact  
Conférence-Débat : Jean-Christophe Sauvage présentera son dernier livre "Douze destins en Argonne 1914 1918" - à 14h00 - dans la salle des fêtes de Hans - le samedi 24 novembre 2018 ...(Cliquez ici pour voir l'article) ...
 

Monographies des villes et villages de France.

Chaudefontaine

   par M. Poirson


Si l’origine de Chaudefontaine remonte probablement au Ve siècle, celle de son nom est mal déterminée : aucune source chaude n’y coulait ; par contre, une de ses fontaines était renommée pour guérir les fièvres, et une autre, curieusement, ne gelait ni ne tarissait jamais. Les premiers documents écrits remontent à 1080, et mentionnent une église et des religieux. La charte de Geoffroy, en 1132, nous confirme l’existence depuis un certain temps d’une agglomération d’habitants, d’un village, d’un prêtre ; le prieuré de Chaudefontaine, et les nombreuses donations qu’il mentionne devaient former la dotation de la nouvelle habitation des moines qu’Odon avait fait construire. En 1206, la comtesse Blanche, veuve de Thibaut III comte de Champagne, donne au bourg sa charte d’affranchissement.Les XVe et XVIe siècles apportèrent à Chaudefontaine leur lot d’invasions anglaises, et de combats pendant les guerres de la Fronde, funestes pour le village, mais aussi la commende : à leur arrivée en 1604 au prieuré de Chaudefontaine, les Jésuites purent affirmer qu’il n’y avait pas eu de religieux depuis environ cent ans. Cette absence avait eu pour conséquence une grande déblacle religieuse et un grand désordre civil. « Depuis plus de cinq cents ans, la communauté de Chaude-Fontaine n’a cessé d’être en procès, tantôt avec les moines, tantôt avec l’État, pour l’usage ou la possession de ses Bois-Bâtis. Le dernier de ces procès est celui que la commune a soutenu contre l’État et qui s’est terminé en 1856 », écrit M. Poirson. D’autres faits restent marqués dans l’histoire de la ville tels l’assassinat, sous les yeux de Louis XVI et de sa famille du seigneur de Hans, le malheureux Duvalk de Dampierre, ou la désolation générée par le passage des troupes durant la bataille de Valmy, ou encore le terrible massacre de Passevant en 1870 au cours duquel 49 prisonniers français, dont de nombreux enfants furent tués. Cet ouvrage relate aussi de nombreuses anecdotes, comme l’empoisonnement à l’arsenic de la famille Caillet, par une domestique qui voulait se venger d’un chagrin d’amour. « Il nous reste à remercier bien sincèrement les lecteurs assez courageux pour avoir suivi jusqu’au bout une monographis, qui en somme, ne peut intéresser qu’un petit nombre de personnes », conclut l’auteur. Il ignorait qu’un siècle plus tard, son livre resterait une référence sur l’histoire de Chaudefontaine, et qu’il passionnerait tant les habitants de ce village, que les historiens, les généalogistes, et tous les amoureux du passé.

Prix : 32,00 € 230 pages


Version imprimable de cet article Version imprimable    Version PDF

 
Bouquinerie de l'Argonne
1 rue du Pont d'Argent
51800 Hans
: 03.26.60.29.67